La place de St Catalina a été à partir de la fin du XIII éme début du XIV éme siècle le départ de la construction et de fait le centre actif du village de Conil. Plus tard, avec les nouvelles constructions, ce centre se déplacera vers ce qui deviendra la place d'Espagne, mais la place de St Catalina est marquée par l'histoire, on y trouve de nombreux vestiges du passés, tous rénovés, souvent plusieurs fois, au cours du temps.

L'artisan a été Alfonso Pérez de Guzmàn dit Guzmàn le bon, militaire Espagnol né en 1258 qui s'est distingué pour avoir repris Tarifa, puis Gibraltar quelques années plus tard, aux Maures. Il a reçu en échange des droits de pêche sur les almadrabas de la région, dont celle de Conil de la frontera, qui ne portait pas encore ce nom d'ailleurs, et qui avec l'almadraba de Barbate était la plus importante.

La chanca de Conil de la frontera rénovée et réaménagée en espace culturel

La chanca

La chanca était l'ensemble de bâtiments où le poisson était préparé pour être conservé et/ou vendu. Les opérations consistaient principalement en séchage, salage et mise en conserve. A Conil la chanca couvrait un espace important, la pêche représentant la principale activité économique du village. Après avoir été oubliée, la chanca de Conil à fait l'objet d'un projet de rénovation et de réaménagement ambitieux particulièrement réussi, offrant une nouvelle vie à cet espace chargé d'histoire. 

En savoir plus sur la chanca de Conil

Entrée du musée des racines Coñileras de Conil de la frontera

Le musée des racines Coñileras

Un petit musée très sympathique et gratuit en plus, à côté de la tour de Guzmàn, au début de la rue de Cadix, une des rues les plus animées de l'été. Le musée présente des objets de la vie quotidienne des habitants de Conil de la frontera à diverses étapes de l'histoire, un assemblage quelque peu hétéroclite et un peu chargé (il ne s'étale que sur trois pièces), mais intéressant à visiter. Se serait dommage de ne pas y consacrer un petit moment.

La tour de Guzman, point de départ du village moderne de Conil de la frontera en Andalousie

Tour de Guzman

Elle a été le point central autour duquel le village de Conil de la frontera s'est construit et articulé durant les XIV ème et XV ème siécles. Elle a même donné un temps son nom au futur village de Conil. Construite par Guzmàn le bon ou ses successeurs elle faisait partie à cette époque d'une petite fortification aujourd'hui disparue.

En savoir plus sur la tour de Guzmàn de Conil

L'église de Santa Catalina sur la place historique de Conil de la frontera

L'église de St Catalina

Elle ne joue plus aujourd'hui son rôle religieux initial, elle a été rénovée et transformée en centre culturel où se tiennent de nombreuses expositions, inaugurations ou événements en tout genre. Les grands palmiers sur la place devant l'ancienne église font de ce côté de la place une carte postale Andalouse.

On peut encore ajouter sur cette place Santa Catalina, en face du musée, la présence de la maison de la prison qui est d'après les archives municipales le plus vieux bâtiment du village après la tour de Guzmàn. Elle a était construite à des fins officielles mais compte tenu des dommages subit pendant l'occupation Française du village en 1810 elle a été ensuite utilisée comme prison puis comme magasin du village.

Juste à côté se situe la chapelle de Notre père Jésus Christ construite en 1592. La rue qui part vers le nord est la rue de Cadix, qui était comme son nom l'indique le départ de la 'route' qui à cette époque menait à la capitale provinciale.